Les Pèlerins d'Arès ne rentrent dans aucune catégorie particulière. Ils ne sont ni juifs, ni catholiques, ni musulmans, ni protestants, ni bouddhistes, ou même cathares ou socio-gauchistes, etc. Ils sont dans la lignée de tous ceux qui ont défendu la liberté et l'amour du prochain.

message-315

Les Pèlerins d'Arès sont des croyants libres et responsables, sans chef, sans hiérarchie, sans règles. C'est en toute liberté qu'ils décident de vivre ce que La Révélation d'Arès suggère à leur conscience, toujours dans la voie du bien. Les Pèlerins d'Arès sont des existentialistes. Ils ont la volonté d'être chaque jour meilleurs que la veille, car la Vérité, c'est que le monde doit changer (28/7). En appelant à ce changement en bien, La Révélation d'Arès invite chaque homme, croyant ou incroyant, à être maître de son destin.

Il y a aussi des incroyants qui mettent l'événement surnaturel d'Arès sur le compte d'hallucinations géniales, la pensée du frère Michel offre des solutions au mal moral et social auxquelles ils ne croient pas, mais qui les fait réfléchir.

Parmi ces pèlerins d’Arès un « petit reste de pénitents et moissonneurs » ont décidés librement de suivent et mettre en pratique l’interprétation et l’enseignement de Michel Potay , le témoin de la Révélation d’Arès.

Les Pèlerins d'Arès sont laïcs. Ils ne suivent ni dogme ni culte. S'ils prient c'est uniquement pour se remémorer ce qu'il faut accomplir afin de devenir des hommes bons, des pénitents : aimer son prochain, faire la paix avec lui, pardonner, se libérer de tous préjugés, peurs ou culture, ne pas être égoïste ou cynique, etc.

Les Pèlerins d'Arès ne sont pas manichéens, car ils pensent que tout mal est partagé et que chacun est co-responsable, ne serait-ce qu'un peu, du mal général. La Révélation d'Arès est une parole généreuse qui s'adresse à tout le monde. Elle est contraire à l'esprit de manichéisme qui classe d'emblée les bons d'un côté et les mauvais de l'autre. C'est pourquoi les Pèlerins d'Arès se sentent frères de tous les hommes.

On peut donc rester Orthodoxe, Catholique, Athée, Musulman, Bouddhiste, etc., et être sauvé comme le dit La Révélation d’Arès !  C’est à dire que l'on peux se faire une âme dès cette vie qui  permettra d’avoir une survie positive après la mort à la seule  condition de pratiquer l’amour du prochain et compris de ceux qui ne m'aiment pas, le pardon, la paix, l’intelligence du cœur et que je sois libre de tous préjugés et de toutes peurs. Bref que je devienne un homme bon ! Que je sois croyant ou pas !